Parité dans le gouvernement: une journaliste militante des droits des femmes adresse une lettre à Alpha Condé

Fatoumata Keita
0

À l’occasion du “mois de le femme”, le mois de mars, un mois pendant lequel les droits des femmes sont mis en avant, tous les moyens sont bons pour attirer l’attention des décideurs. C’est ce que Mme Fatoumata Keita fait ici dans une lettre ouverte, adressée au président guinéen, lisez!

Fatoumata Keita

“Conakry, le 11 mars 2020

 LETTRE À SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DE GUINÉE

Objet : la parité en genre et l’équité dans le Gouvernement

 Excellence Monsieur le Président de la République,

Nous avons le privilège et l’honneur de saisir l’occasion de la célébration des droits de la femme, en ce mois de mars 2020, pour vous exprimer, à travers la présente lettre ouverte, notre inquiétude sur la faible représentativité des femmes dans le Gouvernement guinéen.

Excellence Monsieur le Président de la République, votre accession à la magistrature suprême, depuis décembre 2010, est l’accomplissement d’un noble destin et le fruit de vos années de lutte en faveur de la démocratie et de l’égalité de droits de tous les guinéens et guinéennes. Nous nous réjouissons du fait que vous avez toujours pris votre mission de Premier Magistrat de la Guinée comme un sacerdoce et non comme un privilège. Cette conception que vous avez de l’exercice du pouvoir présidentiel avait redonné de l’espoir aux femmes quant à la promotion d’un gouvernement paritaire en genre et en équité. Les attentes d’une plus grande justice sociale en faveur des femmes guinéennes étaient d’autant plus justifiée que vous aviez dédié vos deux mandats à la couche vulnérable notamment aux jeunes et aux femmes. Il est heureux d’ailleurs de constater que vous ne manquez aucune occasion pour rappeler votre engagement dans cette direction et pour prendre des mesures fortes pour rendre effective l’autonomisation des femmes guinéennes.

Nous pouvons compter parmi les nobles actions que vous ne cessez de prendre en faveur de la femme guinéenne : la mise en place de microcrédits pour les femmes, la construction des centres d’autonomisation des femmes, le recrutement de plus de six mille huit cent cinquante-sept (6857) femmes dans la Fonction publique pour la période 2010-2018, la formation de plus de trois mille trois cent quatorze (3314) paysannes en techniques agricoles et leur dotation en matériels agricoles, la nomination d’une femme au grade de général de brigade dans l’armée, etc.

Excellence Monsieur le Président de la République, malgré ces efforts louables, les femmes restent encore sur leur faim quant à leur faible représentativité dans le gouvernement. La portion congrue réservée à la femme est en total déphasage avec le taux élevé de femmes dans la population de notre pays. En effet, ces dernières représentent plus de la moitié de la population, soit 51%. Cependant, entre 2010 et 2017, on comptait seulement sept (7) femmes Ministres contre vingt-six (26) hommes et la situation s’est empirée, aujourd’hui, avec seulement  quatre (4) femmes Ministres dans votre Gouvernement. Ce qui constitue, à nos yeux, une régression très regrettable.

 Excellence, vous avez promulgué la loi portant sur la parité et l’égalité entre les hommes et les femmes en 2019. Aux termes de l’Article 2 de ladite loi « la parité s’applique à toute liste de candidatures aux élections nationales et locales, ainsi que pour l’exercice de fonctions électives dans les institutions publiques ». Mais malheureusement, nous constatons, avec regret, que cette disposition législative qui a de la valeur à vos yeux n’est pas respectée sur les listes électorales en cours et aucun suivi n’a été fait à ce niveau.

 Notre pays est résolument engagé dans la voie de son développement. Oui, vous l’avez dit haut et fort « GUINEA IS BACK ». Mais l’absence de femmes à des postes stratégiques, politiques, ministériels demeure une tâche d’huile dans vos actions de développement.

 Excellence, nous considérons qu’il urge que, sur vos instructions, des mesures pragmatiques soient prises en faveur de la parité homme et femme dans tous les secteurs socioprofessionnels de notre grande Guinée. Les inégalités entre les sexes sont antonymes à tout projet de développement, alors qu’oser la parité, c’est donner la chance aux femmes et aux jeunes filles de participer à la construction d’un État émergent. C’est d’ailleurs, dans cette optique que la congolaise Danièle Sassou Nguesso, écrit « oser la parité homme-femme reviendrait à donner aux femmes l’opportunité de renforcer leur capital humain, indispensable à une insertion professionnelle efficace ».

 Excellence Monsieur le Président de la République, nous ne saurions finir notre lettre ouverte sans faire des propositions.

 C’est dans cette optique que nous vous proposons ces quelques pistes pour améliorer la représentativité des femmes au niveau du Gouvernement :

 – Prendre en compte la parité homme femme dans la constitution du gouvernement soit au moins 30% de femme Ministre ;

– Veiller au respect de l’article 02 de la loi sur la parité par tous les partis politiques ;

– Promouvoir l’excellence chez les femmes ;

– Nommer plus de femmes à des postes de direction ;

– Nommer plus de femmes dans les directions des Sociétés d’Etat et dans les Etablissements Publics ;

– Nommer plus de femmes dans les conseils d’administration des sociétés d’Etat ;

– Nommer plus de femmes dans les Cabinets des Ministres (Cheffe de Cabinet, Directrice de Cabinet, Attachée de Cabinet, Directrice de communication ;

– Octroyer des bourses de formation en renforcement de capacité et en leadership aux femmes pour de courtes formation à l’extérieur et sur place;

– Faire la discrimination positive en faveur des jeunes femmes lors des concours de recrutement.

 Excellence Monsieur le Président de la République, en espérant imperturbablement que notre lettre trouve un écho favorable, nous vous prions de recevoir, nos salutations les plus respectueuses.

Fatoumata KEITA

Journaliste –communicatrice

Activiste – Militante des droits de la femme”

Leave A Reply