Pêche: des femmes guinéennes bénéficient d’une chambre froide

Le Ministre des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Economie Maritime a procédé ce mercredi, à la remise officielle d’une chambre froide aux femmes de Gomboya dans la préfecture de Coyah.

Poissons de Koba-Boffa-Guinée

Poissons de Koba-Boffa-Guinée

La réalisation de cette infrastructure va permettre, d’après infopremiere.com, d’améliorer non seulement les conditions de vente des produits de pêche, mais aussi de vie et de travail des femmes de Gomboya et des localités avoisinantes.

La pêche qui reste l’une des plus grandes activités des femmes guinéennes mais aussi un vecteur de développement, mérite d’être accompagnée. Pour ce fait, le programme GoWAMER a inclus dans son plan de travail, l’appui au Gouvernement à travers le Ministère des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Economie Maritime pour la réalisation d’une chambre froide.

La matérialisation de cette chambre froide d’une capacité de 15 tonnes favorisera en particulier la fourniture de poissons de qualité, aux populations de Gomboya et celle de Coyah en général, rapporte infopremiere.com.

Depuis 2011, le projet GoWAMER a réalisé plusieurs infrastructures parmi lesquelles, le canal d’évacuation des eaux de ruissellement, les centres de traitement des produits de pêches à l’intérieur du port de Boulbinet, mais aussi les hangars de fumage de poissons pour les femmes mareyeuses des débarcadères de Coléah, Dubréka et de Boffa.

Satisfaites de la mise à disposition de cette chambre froide dans leur localité, les femmes de Gomboya, ont remercié le Ministre Fréderic Loua pour tous les efforts consentis dans le secteur des pêches en Guinée. Elles entendent œuvrer au côté du comité de gestion pour entretenir cet acquis afin pouvoir conserver le poisson dans les meilleures conditions.

Pour sa part, le Ministre des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Economie Maritime a tout d’abord remercié l’Union Européenne et le PNUD pour leur implication dans l’amélioration des conditions de vie et de travail des populations à la base par le financement de cette infrastructure.

Pour terminer, le Ministre Fréderic Loua dira clairement que son département s’impliquera particulièrement à travers la Direction du Centre National des Sciences Halieutiques de Boussoura pour la pérennisation de toutes les réalisations dans le cadre de la mise en œuvre du projet GoWAMER en République de Guinée.

Espérons que le projet ne s’arrête pas à ces préfectures mais qu’il fera le tour du pays, partout où des femmes s’activent sans aucun accompagnement. Espérons surtout que toutes les activités des femmes rurales aient de gros accompagnements, car elles en ont besoins pour mieux contribuer au développement du pays.