Place des femmes dans les instances de decisions : les femmes guinéennes entre révolte et logique

Depuis une semaine maintenant, l’actualité guinéenne est axée sur la composition du tout dernier gouvernement, composé de 33 ministres dont 4 femmes. Un déséquilibre qui fait couler ancre et salive. Voir même qui a permis aux femmes de retrouver la raison et se former en collectif, pour dénoncer le manque de parité dans tous les domaines.

Pas Sans Elles GN

Pas Sans Elles GN

Avant de toucher le collectif qui réuni toute la crème intellectuelle de Guinée, nous avions déjà approché Mme Bah Kadija qui est d’ailleurs membre de ce collectif, mais qui ne s’exprime pas ici au nom de ces femmes. Elle nous donne ses impressions sur la représentativité des femmes dans ce gouvernement de Alpha Condé, qui a toujours dédié ses mandats aux femmes et jeunes, mais sur papier.

« D’abord, je félicite les nouveaux membres et les encourage pour les défis à relever. 12% de poste pour les femmes, on est bien loin de l’objectif de la parité, de tous les discours et de toutes les promesses que le gouvernement a toujours tenues sur la place de la femme, dans le développement socio-économique de notre pays. J’ose espérer que c’est une simple erreur de calcul et que le gouvernement va très vite joindre l’acte à la parole, en tenant sa promesse« , dixit Mme Bah Kadija directrice d’exploitation des bluezones de Conakry.

Kadija (credit photo google)

Kadija (credit photo google)

L’espoir est là elle rappelle ceci, « aussi rappelons que ce remaniement peut être mis au crédit des femmes. C’est quand même le 8 mars que le Président a annoncé le remaniement. Annonce qu’il avait faite pour calmer des femmes en colère« .

Après quelques jours depuis la composition de ce gouvernement, place aux analyses, aux réflexions et aux actions. Depuis, un collectif est né « Les Femmes Aux Postes De Responsabilité ». Ce collectif composé de femmes de presque tous les domaines, a travaillé pendant des jours et nuits pour avoir des solutions, afin que les femmes aient une grande place dans les instances de prise de décisions.

Le collectif « Les Femmes Aux Postes De Responsabilité« , estime que la Guinée ne manque pas de femmes compétentes qui méritent de gérer le pays, qui méritent d’avoir des postes stratégiques dans le gouvernement, le parlement, les partis politiques, les entreprises et sociétés privées et publiques.

Hier soir, ces femmes ont sorti à la place publique notamment Facebook et Twitter, la première étape qui est un avatar accompagné du hastag #PasSansEllesGN et du slogan Pour Plus d’Équité . En attendant la seconde étape, elles continuent les réflexions et ne sont pas prêtes à reculer.

Aminata Diallo