Plus jamais l’excision et le mariage d’enfants à Boffa et Dubreka

Elles sont au total 88 communautés de Boffa et Dubreka à s’engager désormais dans une dynamique d’abandon de l’excision et des mariages d’enfants au sein de leur réseaux sociaux. Dans la perspective de cette démarche, 6020 filles de 0 à 15 ans dont 3475 scolarisées non encore excisées ont été identifiées par ces différentes communautés.

excisionCette volonté d’abandon d’excision et des mariages d’enfants dans ces différentes localités de la Guinée, est le résultat d’un projet que Tostan Guinée a mis en œuvre depuis le 1er Novembre 2014.

Financé par l’UNICEF et l’Ambassade des Etats-Unis en Guinée, ce projet qui a pour but de promouvoir le respect des droits des enfants dans les communautés de la Guinée, a permis à plusieurs communautés du pays à être mieux outiller sur les techniques de protection des enfants.

Présidé par la directrice nationale adjointe du genre, cette déclaration de Taban, sous-préfecture de Dubreka est la deuxième du genre en basse Guinée après celle de Tougnifily en 2008, qui a regroupé 148 communautés.

Pour le coordinateur général de Tostan Guinée Mouctar Oularé, des actions doivent être mené pour l’application correcte de cette déclaration d’abandon d’excision et aux mariages d’enfants.

mariage-precoce-dessinNos confrères de kalenews.org signalent que la déclaration de Taban a enregistré la présence des représentants de l’Unicef et de l’ambassade des Etats Unis.