Plusieurs soldats guinéens tués au Nord-Mali dont une femme

Au moins deux militaires guinéens ont été tués ce vendredi 12 février 2016, à Kidal, dans le Nord-Mali. Ces casques bleus guinéens ont trouvé la mort dans l’attaque d’une base militaire de la Mission des Nations Unis au Mali, MINUSMA. La jeune femme militaire du nom de Micheline Lamah a aussi perdue sa vie dans cette attaque sanglante.

MICHELLE

MICHELLE

Une pluie de roquettes est tombée sur le camp de la MINUSMA, vers 6h55, selon Rfi. Au sol, un hélicoptère de la mission de l’ONU a été également attaqué par les assaillants et un véhicule kamikaze aurait explosé dans le camp, rapporte la même source.

L’attaque a duré plus d’une heure et a fait plusieurs victimes. 30 autres casques bleus blessés, dont cinq dans un état grave.

Soldat guinéenne

Soldat guinéenne

Ces victimes guinéennes viennent s’ajouter à celles déjà enregistrées fin novembre 2015, dans la même région.

Pilimini