Port autonome de Conakry: les deux directrices dans de sales draps  

Mardi dernier, les travailleurs du port autonome de Conakry ont manifesté devant la Direction générale dudit port. Ils exigent le départ des deux directrices qu’ils accusent d’avoir soutenu le contrat de concession du quai conventionnel du port à Albayrak. A défaut d’obtenir l’annulation du contrat, ils réclament la tête des deux responsables.

Port autonome de conakry

Port autonome de conakry

Aboubacar Soumah, le Secrétaire général adjoint de la section syndicale du port autonome de Conakry, dit ceci « aujourd’hui, nous sommes rassemblés pour demander maintenant le départ des deux directrices Hawa Keita et son adjointe, Aissatou Aribot. Nous demandons leur départ pour la simple raison que le contrat qui a été signé n’était pas un contrat favorable pour nous les travailleurs.»

Il reproche à la directrice générale et à son adjointe, Hadja Asmaou Touré, navigatrice au port autonome de Conakry, d’avoir trahi les engagements qu’elles avaient pris. En effet, toutes deux auraient promis aux travailleurs qu’elles ne signeraient jamais le contrat, sachant pertinemment que celui-ci n’était favorable ni à la Guinée, ni aux travailleurs. Mais « à notre fort étonnement, nous apprenons qu’elles ont signé ce contrat sans la présence des autres directeurs sectoriels. Ce sont les deux qui sont parties signer le contrat, parce que ce sont elles les responsables ici. C’est la directrice qui a signé et l’adjointe a mis le cachet, » dénonce Aboubacar Soumah, selon ledjely.com.