Première femme architecte de Guinée, patronne d’un cabinet d’architecture, Mme Fatoumata Barry est une femme distinguée

Première femme architecte de Guinée, patronne d’un cabinet d’architecture, Mme Fatoumata Barry est une femme distinguée
0

Fatoumata Barry née à Mamou dans le Fouta Djallon, fille d’un ancien fonctionnaire d’Ahmed Sékou Touré, elle a grandi un peu partout en Guinée. Première femme architecte de son pays, aujourd’hui elle est patronne d’une boite d’architecture en Guinée.

Fatoumata Barry (crédit photo Mamata Sanguiana Camara)
Fatoumata Barry (crédit photo Mamata Sanguiana Camara)

Si Mme Fofana Fatoumata Barry a grandi entre Mamou, Kankan, Nzérékoré et Conakry, elle a fait ses études entre ces quatre villes de la Guinée. Elle a eu son baccalauréat en 1973 au lycée 02 aout, pour ne faire qu’un seul mois à l’université Gamal Abdel Nasser en Génie Civil. Mme Fofana est parmi les 10 premiers qui ont été choisis pour aller faire l’architecture au Cuba, ceci après le passage de Fidel Castro en Guinée. Elle est donc allée à la Havane pour faire un an d’espagnol et cinq années en architecture.

Passionnée de belles maisons qu’elle voyait dans des magazines, et de jolies décorations, Mme Fofana Fatoumata Barry a donc eu ce rêve d’être architecte depuis le lycée où elle a fait la branche de dessin industriel. Elle l’a réalisé en faisant des études, mais aussi en travaillant au ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme dès son retour en Guinée.

Après avoir été prise à la fonction publique, Mme Fatoumata Barry a donc commencé par Kamsar sur le projet de l’extension de la cité des maisons « Y ». Elle a fait son stage au ministère des mines et de la géologie au niveau de la division infrastructure. Mme Barry a été embauchée au ministère de l’urbanisme où elle est passée de chargée d’étude à cheffe de section, cheffe de division, directrice nationale adjointe de l’architecture et de la construction. Elle a été aussi conseillère en économie urbaine auprès du ministre d’alors, puis inspectrice générale adjointe du même ministère. Entre temps cette première femme architecte de Guinée a fait plusieurs stages à l’étranger, notamment en Belgique, en Chine, en Afrique du Sud.

Après plusieurs années au service de l’Etat, Mme Fatoumata Barry a voulu son indépendance. Elle a donc demandé une disponibilité en 2012, pour tenter le privé. Ainsi, elle crée son cabinet d’architecture Achi Plus, qui a six ans aujourd’hui.

De 2010 à 2013 Mme Fofana a été au Conseil National de Transition CNT, pour représenter la société civile en tant que membre de l’Ordre des Architectes. Elle est membre de l’Association des Femmes Ingénieures, présidente de l’Ordre des Architectes de Guinée entre 2016 et 2018.

Aminata Diallo

Leave A Reply