Préparatifs de la fête de ramadan: les salons de coiffures moins convoités 

salon de coiffures
0

Puisqu’il faut se rendre belle, à quelques heures de l’Aïd el-Fitr à Conakry, femmes et filles se précipitent pour se tresser dans les salons de coiffures. Ces lieux qui ont été quasi désertes pendant tout le mois de ramadan, revoient du monde.

salon de coiffures

Des coiffeuses se plaignent pour le manque de clientes, ces dernières disent que les prix sont élevés, d’autres ne sont pas prêtes à mettre les faux cheveux pour ne pas « gâcher » leur ramadan.

« À cause de la conjoncture on ne trouve pas assez de clientes« , entame Mme Kadiatou, patronne d’un salon de beauté à Enco5. Rencontrée ce lundi 3 juin dans son salon, elle affirme que « ce n’est pas comme avant, la clientèle ne vient pas tellement. Cette fois il n’y a pas beaucoup d’ambiance, c’est aujourd’hui que j’ai commencé à travailler. Les gens se plaignent que la vie est dure« .

Pour se faire tresser dans les salons il faut avoir les poches remplies, selon Mariama Kesso Bah une cliente rencontrée sur place. « Je suis venue pour me tresser, mais c’est cher. Ce n’est pas pour les petits débrouillards. Il faut avoir les poches remplies pour venir, mais ça mérite parce que c’est joli.« 

Cependant, certaines disent qu’elles ne vont pas jeûner tout le mois et mettre des mèches sur leurs têtes, elles préfèrent le naturel pendant cette fête .

Bonne fête à toutes et tous!

Mariam Diallo

Leave A Reply