Présidentielle 2015 en Guinée : Une femme rejoint la course vers Sékoutoureah

Bintou Touré, Mme Yansané présidente du parti guinéen pour le progrès et le développement PGPD, a présenté hier à la maison de la presse de Conakry son projet de société mais aussi parlé de la situation du pays en ce moment. Le parti a été créé en 2010 et agrée en 2011. Selon dame Yansané c’est un parti progressiste qui défie l’ethnocentrisme, le tribalisme et tous les maux que souffre la Guinée.

mme yansaneD’après Mme Yansané, La population guinéenne est déçue du caractère de la classe politique. Pou elle, le vivre ensemble est menacé par une gouvernance qui se caractérise par le favoritisme, l’ethnocentrisme, le régionalisme et autres.

Parlant de la crise politique qui paralyse la Guinée, la dame politicienne déplore l’attitude des deux camps. « On n’a pas besoin de rappeler à l’État qu’il y a des élections, c’est une obligation d’organiser les élections dans un pays démocratique. Depuis 2010 on aurait pu organiser les élections communales. L’opposition elle aussi doit accepter de venir sur la table sans condition, c’est pour la nation. Le président de la CENI est sourd muet, il ne parle pas au peuple de ce qui se passe à la CENI. Il doit pourtant se prononcer sur ce que fait son institution. Au gouvernement, même si l’accord est verbal il faut le reconnaitre et le respecter, » a-t-elle dit.

Le parti guinéen pour le progrès et le développement a pour slogan OSER, c’est pour dire que « je vais oser aller a Sékoutoureah, d’ailleurs la marche vers le palais présidentiel a débuté. Je serai candidate à la présidentielle de 2015, » nous apprend Bintou Touré toute sure d’elle.

A savoir qu’elle est conseillère juridique au ministère de l’emploi jeune. Son programme est axé sur 8 points. Du premier axe « d’une nation guinéenne démocratique » à « un environnement sain et stable » via « une justice impartiale et une sécurité pour tous » et « soutenir activement les femmes, les enfants et les jeunes ». Pour la présidente du parti, le programme du PGPD a été élaboré par l’inspiration du quotidien guinéen.

Aminata Pilimini Diallo