Problèmes d’eau à conakry : Elles utilisent les pantalons jeans pour avoir de l’eau potable

La guinée château d’eau de l’Afrique de l’Ouest, sa population souffre du manque d’eau potable dans les robinets, il y a de cela plus d’une dizaine d’années. Les femmes qui sont les plus confrontées au problème, car elles sont celles qui gèrent les foyers, ont plusieurs stratégies d’obtention d’eau potable.

CAM03224Une première fois, dans les années 2002-2003, elles avaient inventées des filtres à eau dans des bidons découpés, avec de petits trous par le bas, contenants du sable, de graviers, un chiffon et un tissu. Vu que cette manière était un peu complexe et appel à un travail de nettoyage d’une longue durée, alors elles utilisent maintenant des pieds des pantalons jeans en ce 21e siècle.

Avec l’eau obtenue dans les puits ou de la pluie, les femmes sont obligées de la filtrer pour l’avoir propre à vue d’œil. Donc elles découpent le pied d’un pantalon, l’attache avec un fil dure au bas pour ne pas qu’il y est une fuite. Elles mettent un bois ou deux bois au dessus, le tout soutenu par une pièce de tissu qui sera suspendu à un arbre, à un bois ou un autre support adéquat. En fin commence le filtrage qui donne une autre couleur à l’eau qui était auparavant jaunâtre ou noirâtre, même s’il faut la filtrer à deux reprises. Il suffit juste de nettoyer à chaque fois le morceau du pantalon jeans.

Aminata Pilimini Diallo