Réouverture des classes en Guinée: à Kankan, les filles ont recommencé avec joie et détermination!

Élèves de Kankan
0

Après trois mois d’absence dans les écoles, causée par la pandémie du Coronavirus, les élèves retournent en classe. Ce lundi 29 juin 2020, les écoles ont ouverts leurs portes en Guinée en général et à Kankan en particulier. Des candidates au Bac dans le Nabaya, joyeuses dans leur tenue, sont satisfaites de repartir à l’école.

Élèves de Kankan

Il est 8 heures, les élèves sont toutes et tous présent.es dans les établissements publics de Kankan-Nabaya. Par contre, les établissements privés ont été tous boudés par les enseignants, pour cause de non payement des salaires des trois mois derniers. 

Sona Condé

Rencontrée dans son lycée le 3 Avril de Kankan, Sona Condé, candidate en terminale sciences mathématiques, était toute contente. « Je suis vraiment heureuse pour cette réouverture des écoles, parce que nous allons faire le BAC cette année. Donc nous étions pressé.es de revenir en classe pour achever les programmes, afin de mieux se préparer avant le jour du combat national. À cause de la présence de la pandémie dans le pays, nous avons fait près de trois mois à la maison. Je suis confiante qu’avec la reprise des cours, nous pourrons achever les programmes à temps, si les manifestions politiques ne viennent pas tout gâter. Je demande à tous mes camarades de respecter les mesures barrières, le port des masques et la distanciation sociale. » A-t-elle dit.

Boh fanta Condé

Boh Fanta Condé, une autre candidate dans une école de la place, est aussi heureuse pour cette reprise et lance un appel à l’endroit de ses camarades filles, qui ont abandonné l’école pour d’autres activités. « Je suis comblée de joie pour cette reprise des cours, parce que nous avons duré à la maison, trois mois n’est pas trois semaines ni trois jours, vraiment je suis contente. Pour le BAC de cette année ça ne sera pas facile, mais ça ira, on s’apprête pour l’affronter dans les jours à venir. Pour finir, je demande à toutes mes camarades filles de venir à l’école pour apprendre, car pour moi, mon premier mari c’est les études. C’est bon d’apprendre des métiers, abandonner les études pour des métiers ce n’est pas tellement mal, mais l’étude est primordial pour une jeune fille. » A-t-elle lancé.

A noter que, le secteur privé est paralysé par la grève des enseignants vacataires. Quel serait donc l’avenir des candidat.es évoluant dans les écoles privées en Guinée?

Moussa Konaté pour Actu-Elle.info

Leave A Reply