Situation politique en Guinée : « Ils n’ont rien à gagner en divisant le peuple…»

Pour la paix en Guinée à la veille de l’élection présidentielle du 11 Octobre prochain, chacun a son mot qui est sa plus grande arme. Politiciens, partisans, organisations, citoyens mais aussi les femmes leaders, chacun se prononce en sa manière pour contribuer à la préservation de la paix dans ce pays. Mme Fatoumata Binta Sow présidente de la FECID, femme citoyenneté et développement, a aussi son mot à dire.

P1010385« En tant que femme je lance un appel à toutes les populations de mon pays, mais particulièrement aux femmes de Guinée, de prôner la paix. Depuis que la Guinée est Guinée, ce sont les femmes qui se sont toujours levées pour être les gardes fous de ce pays. Donc je compte sur nous les femmes car je sais qu’avec nous tout peut marcher .Aux jeunes de Guinée de suivre les conseils des femmes pour le bonheur de tout un chacun, » a-t-elle dit.

Pour celui qui veut gouverner la Guinée pour le bonheur de tous, Mme Sow conseil, « les politiciens s’ils veulent gouverner le pays ce ne sont pas les cimetières et les cadavres qu’ils vont gouverner, ce ne sont pas les hôpitaux plein de malades qu’ils vont gouverner, ce n’est pas non plus un pays divisé qu’ils vont gouverner. Donc, tout homme qui veut être président de la république doit d’abord préserver l’unicité et la paix en Guinée. Ils n’ont rien à gagner en divisant le peuple, ils n’ont rien à gagner en faisant une campagne avec des morts et blessés ou encore des dégâts matériels».

D’ici le jour J de l’élection présidentiel avec 8 candidats composés majoritairement d’anciens ministres, le peuple de Guinée espère un développement durable qui ne peut être acquis que dans la paix et l’unité sociale.

Aminata Pilimini Diallo