Sommet sur la Paix et le Développement Durable en Namibie: la guinéenne Moussa Yéro y reçoit une distinction honorifique

La journaliste et militante des droits des femmes Moussa Yéro Bah, est à Windhoek en Namibie pour le 8ème Sommet sur la Paix et le Développement Durable. Une rencontre organisée par l’Association pour le Renforcement des Capacités Économiques et le Leadership de la Femme Africaine (ARCELFA), WAELE en anglais. Mme Yéro a été récompensée par le prix de l’excellence de la femme africaine.

Moussa Yero Bah avec son prix (crédit photo elle même)

Moussa Yero Bah avec son prix (crédit photo elle même)

« L’organisation réunit 52 pays à l’échelle continentale. Ce sont les femmes de tous ces pays soutenues par des hommes tels que l’ancien président tanzanien, celui de la Namibie et beaucoup d’autres personnalités du continent, qui se sont retrouvées pour examiner les différentes crises que traverse le continent« , nous explique Moussa Yéro.

M. Jakaya Kikwete (ancien président de la Tanzanie) & Moussa Yero Bah (crédit photo elle même)

M. Jakaya Kikwete (ancien président de la Tanzanie) & Moussa Yero Bah (crédit photo elle même)

Selon elle, plusieurs panels ont été animés dont celui axé sur le rôle des médias dans la gestion des conflits et le développement durable. A l’issue donc de trois jours de travaux, une soirée d’excellence a été organisée pour primer celles et ceux qui se sont distingué.es sur le contient, à travers leurs actions pour l’émancipation des femmes.

« J’ai eu la grande surprise de me retrouver sur le podium. Je suis très heureuse de pouvoir ramener cette distinction en Guinée, pour la Guinée, pour les guinéennes et les guinéens » affirme-t-elle.

Mme Sarah Kugungelwa  (première ministre de la Namibie ) & Moussa Yéro Bah  (crédit photo elle même)

Mme Sarah Kugungelwa (première ministre de la Namibie ) & Moussa Yéro Bah (crédit photo elle même)

À rappeler qu’elle est la présidente de l’ONG Femmes Développement et Droits Humains Guinée F2DHG, à travers laquelle elle défend surtout les filles et femmes contre les violences basées sur le genre.

Aminata Diallo