Soutien gorge « saoudia », sabotage ou triste vérité ?

Depuis des jours maintenant, une rumeur fait le tour de la capitale Conakry, c’est le buzz sur les soutiens gorges appelés localement « saoudia ». Ces soutiens gorges sont fabriqués en Chine et importés par un commerçant guinéen depuis quelques mois.

Saoudia avec son sachet qui s'y trouve

Saoudia avec son sachet qui s’y trouve

Ce sont des soutiens d’un design attirant et qui font ressortir le coté sexy des femmes et filles qui les portent. Depuis leur venue en Guinée, ils ont pris le dessus du marché de soutien gorge. Mais le hic est que beaucoup d’utilisatrices se plaignent d’y trouver des sachets contenant un liquide et des billes blanches. Certaines vont jusqu’à confirmer que le liquide est un acide ou encore ça cause le cancer. Certaines se plaignent qu’elles ont même des maux de cœur et de poitrine quand elles portent ces « saoudia ». Pour en savoir plus nous avons fait un saut sur le marché Madina, jusqu’à dans la boutique de l’importateur qui n’y était pas mais était représenté par son frère. Nous avons aussi approché beaucoup de femmes qui ont témoigné, voici les différents propos des uns et des autres :

 

Saoudia chez le grossiste

Saoudia chez le grossiste

« Ma copine a envoyé son soutien gorge « saoudia » hier nuit chez moi, pour me montrer le sachet en liquide dans le quel il y a trois billes blanches. Elle m’a dit qu’on lui a dit que ça donne le cancer, donc nous avons jeté le soutien gorge sans même chercher à savoir c’est quoi ce liquide. Mais moi aussi j’en ai des « saoudia » heureusement il n’y a aucun sachet la dedans, mes sœurs aussi il n’y a rien dans leur « saoudia », » témoigne Aissatou Diallo étudiante en langues anglaises.

Pour Oumou une jeune journaliste radio, « il y a deux jours j’ai ressenti que dans mon soutien « saoudia » il y a un liquide qui coule, entre temps j’ai eu mal en bas de mon sein. J’ai eu peur bien que les soutiens qu’ils soient « saoudia » ou autres quand c’est trop collant ça fait mal. Tout de même je suis partie le lendemain à l’hôpital pour faire un examen et j’attends les résultats pour dire quoi que se soit, mais s’il s’avère que c’est un cancer je n’hésiterai pas à dénoncer. »

Hadja elle confirme d’avoir touché ce liquide qui se trouvait dans le soutien gorge « saoudia » d’une de ses amies. Elle confie que l’huile ne l’avait rien fait, elle n’a ressentie aucune brulure sur sa peau.

Soutiens gorges saoudia dans avaria

Soutiens gorges saoudia dans avaria

A avaria, une partie animée du grand marché Madina, les soutiens gorges « saoudia » sont vendues comme des bonbons. Les jeunes vendeuses témoignent tour à tour qu’elles ont entendue la rumeur, «  mais je n’ai jamais vu d’abord ce sachet ni dans les soutiens « saoudia » que je vends ni dans d’autres soutiens. Vous pouvez même toucher tous ces soutiens qui sont là, ils sont tous « saoudia », »  rassure Mlle Sylla.

De la part d’une autre vendeuse qui garde l’anonymat, «  nous on a entendu cette rumeur depuis presqu’une semaine, mais ce liquide ne fait rien, ces « saoudia » ne font rien car moi-même je les porte depuis longtemps. Le problème dans notre pays est que si un produit se vend bien, on le sabote. »

« C’est ridicule, qui peut envoyer des soutiens gorges  à vendre juste pour tuer ou donner le cancer aux femmes ? Comment ont-ils su que ça donne même le cancer ? Moi j’ai peur des guinéens vraiment, » s’écrie Mme Soumah.

De vendeuse à vendeuse, nous arrivons au lieu où tous ces soutiens gorges appelés « saoudia », sont distribués, c’est chez le gros importateur. Il n’y était pas mais son frère et quelques clients y étaient. Au téléphone, Mr le grossiste dit ceci « nous ne savons pas d’où vient cette fausse rumeur. Mais je suis sure qu’il y a un sabotage derrière. Je voudrais qu’on se voit en face à face pour en discuter car je ferai tout pour prouver qu’il n’y a aucun danger dans ce liquide et ces billes.»

Chez le grossiste Saoudia

Chez le grossiste Saoudia

Son frère qui était entre clients et montrer les preuves, nous a sorti quelques soutiens gorges « saoudia » pour nous montrer le sachet dont on parle, ce sachet qui fait la psychose dans la société. Il a déchiré un sachet tout en disant ceci «  ils disent que ce sont des bombes qui y sont, certains disent que c’est de l’acide, mais regardez moi ici, » instantanément, il déchire le sachet, faits couler le liquide sur lui et se le frotte avec des mots, « si c’est de l’acide, j’allais rester comme ça, sans être brulé ou blessé ? Peut on se frotter avec de l’acide ? C’est grave hein. » Pour nous rassurer, notre reporter met le liquide sur sa paume, elle constate que ça ne brule quand même pas, elle se frotte le liquide qui est comme de l’huile, elle ne ressent rien.

Pilimini Saoudia

Pilimini Saoudia

Alors pourquoi ces sachets dans un soutien gorge ? Est-il vrai que ça donne du cancer ? D’où vient ces soutiens gorges « saoudia » qui « brulent » ? Affaire à suivre !

Pilimini