Témoignages d’une des épouses de Elhadj Doura, l’opérateur économique qui a été kidnappé et retrouvé mort

Kidnappé le 5 décembre 2017 et décédé dans les mains de ses ravisseurs, Elhadj Abdourahmane Diallo opérateur économique, a été inhumé dimanche 13 mai 2018 à Bindy dans Dalaba, au Fouta Djallon.

Hadja Ramatoulaye

Hadja Ramatoulaye

Sa famille, ses amis et collaborateurs ont effectué le déplacement de partout, pour accompagner son corps qui a été retrouvé après des enquêtes de la gendarmerie nationale.

Hadja Ramatoulaye, l’une des quatre épouses d’Elhadj Abdourahmane, raconte au micro de nos confrères de africaguinee.com, ses derniers souvenirs avec son mari. « Le jour de son enlèvement, il s’est réveillé le matin pour prier au salon. A 5 heures comme d’habitude, il vient taper toutes les portes afin qu’on se lève pour la prière. Ce jour, il est venu taper à ma porte me disant Hadja lève-toi il est l’heure de la prière. J’ai entendu ses pas descendre les escaliers de la maison jusqu’à la porte du salon qu’il a ouverte et refermée à clé avant d’ouvrir le portail de la cour pour la mosquée, » affirme-t-elle.

Elle poursuit avec ce témoignage sur le kidnapping de son défunt mari, « selon les explications, dehors il y avait un jeune posté là à moto qui a salué mon mari. C’est au niveau du carrefour qu’ils ont étranglé mon mari, ils s’entraident pour le mettre dans le véhicule pour l’envoyer. C’est après la prière de l’aube que des fidèles ont retrouvé, les chaussures, le bonnet ainsi que le chapelet de mon mari. Certains sont venus nous dire qu’ils n’ont pas vu Elhadj Doura à la mosquée, nous avons dit qu’il était parti pourtant, ils nous demandent de vérifier s’il n’est pas retourné à la maison. Il n’y était pas. Du coup ma coépouse et moi sommes sorties de la maison en vitesse pour savoir de quoi il s’agit. Certains étaient déjà au carrefour où ses affaires ont été abandonnées. Nous sommes venues jusque-là reconnaitre ses affaires avant de retourner à la maison le cœur serré. Nous n’avons plus eu de nouvelles sauf sa dépouille retrouvée. »

Mme Diallo Hadja Ramatoulaye demande aux gens de le pardonner et essuyer les larmes.

Elhadj Abourahmane Diallo a eu 32 enfants dont 29 vivants et laisse derrière lui quatre veuves, rapporte africaguinee.com.