Une femme mariée accuse un politicien de tentative de viol, ce dernier porte plainte contre elle pour autre chose

Djenabou Baldé est une enseignante, femme mariée sans enfant, elle accuse Docteur Diallo Ibrahima Sorry, président du Bloc de l’Opposition Constructive BOC, d’avoir tenté de la violer dimanche dernier dans un siège politique, à Conakry. Dr Diallo nie la version de la dame, mais porte plainte contre elle pour avoir casser une vitre de sa voiture. La dame, après avoir répondu à la plainte de Dr, porte aussi sa plainte pour tentative de viol.

Viol1

Viol1

Les deux reconnaissent que les faits dont chacun accuse l’autre, se sont passés au même lieu le même jour. Contrairement à Docteur qui nie avoir tenté de violer la femme d’autrui, Mme Djenabou reconnait avoir endommagé la vitre de la voiture du docteur avec un caillou.

D’après Mme Diallo Djenabou Baldé, elle a rencontré Dr Diallo au bord de la route. Celui-ci l’a pris dans sa voiture pour la ramener car ils devraient tous venir dans le même quartier et qu’il y avait un manque de voitures. C’est entre temps que Dr lui a parlé de son ONG et a pris son numéro pour qu’elle puisse le revoir afin d’adhérer dans cette ONG.

Selon toujours Mme Diallo, le Dr l’appelait souvent pour qu’elle assiste aux réunions, il est même partit jusqu’à l’inscrire dans une des cellules de l’ONG où lui-même faisait partie. Elle confie avoir eu peur de Dr qui l’appelait chaque fois afin qu’elle vienne aux réunions, car elle n’était plus venue depuis sa première participation qui l’avait découragé.

Alors, d’appel en appel, elle a fini par accepter d’aller au siège le dimanche 03 septembre 2017, lorsque la pluie venait. A en croire la dame, c’est Dr Diallo qui est venu la chercher jusqu’à chez elle car il pleuvait. Ils sont partis donc jusqu’au siège et sont montés à l’étage où elle a constaté qu’il n’y avait personne. Elle a prit place dans une salle de conférence, mais a aussitôt été invitée d’entrer dans un bureau.

«  C’est là Dr Diallo est venu me trouver pour me dire que si je savais qu’il est politicien ? Je lui ai dit non je ne sais pas. Il m’a montré une photo où il y a Sidya Touré (politicien guinéen NDLR), et beaucoup d’autres hommes. Il m’a demandé si je l’ai reconnu sur la photo? J’ai dit oui. Après il m’a dit tu vois, je suis un politicien, donc un homme responsable. Je lui ai dit d’accord. En fait c’est en ce moment ma peur est partie, car je me suis dit un docteur, politicien et président d’une ONG ne peut pas faire du mal à quelqu’un », dixit Mme Diallo.

Mais, un peu après, Dr Diallo lui fait des avances, d’après elle, elle lui a dit qu’elle est une femme mariée. Dr lui a répondu qu’il le sait mais qu’ils  peuvent être amants. Elle a refusé, cependant Dr Diallo a commencé à l’embrasser et la toucher partout. D’après Mme Diallo elle lui a traité de brutal et celui-ci s’est énervé puis lui a promis de lui prouver sa brutalité. C’est de là il s’est jeté sur elle en déchirant ses dessous jusqu’à la griffer les jambes. D’après Mme Djenabou, elle a pu prendre son téléphone et faire semblant de dire à quelqu’un « oui c’est à l’étage, monte je suis là », lorsque Dr déposait ses dessous déchirés quelque part.

Ainsi, elle a pu se sauver et descendre pour expliquer l’acte à des sages qui étaient au rez-de-chaussée. Elle en a profité pour crier et endommager la vitre de la voiture de Dr.

Ce que Docteur Ibrahima Sorry Diallo dit dans cette affaire

« Elle m’a menacé à mon siège par apport à une commission d’organisation que j’ai constituée et qu’elle ne fait pas partie. Elle est venue s’expliquer avec moi, elle est partie jusqu’à vouloir atteindre ma personnalité. Je lui ai demandé de sortir de mon bureau, elle a voulu insister. Elle est descendue en s’attaquant à ma voiture. Je suis descendu et j’ai constaté les faits, j’ai demandé qui a fait ça ? Personne ne m’a répondu, » explique-t-il.

Dr  affirme qu’il n’allait jamais penser que c’est elle qui l’a fait, car ils  n’ont pas eu de disputes qui iront jusque là, selon lui. « J’ai cherché à savoir par sms qui l’a fait, c’est là j’ai su que c’est elle. Je lui ai dit qu’elle ne devrait pas le faire, elle m’a répondu qu’elle a bien fait, » dit-il.

« J’ai décidé non seulement de porter plainte pour atteinte à des biens personnels, de menace et diffamation. Et je suis déçu de voir que c’est un monsieur qui a répondu à sa place, un soit disant mari qui a porté atteinte en ma personne. Il est parti jusque dans les medias, déclarer que j’ai violé sa femme, cependant que cette femme même n’a rien dit du dimanche à 16 jusqu’au lundi, » regrette Dr Ibrahima Sorry Diallo.

Il dit avoir rencontré la femme lors de la mise en place de l’équipe de son ONG. Mais dit qu’elle n’est pas membre de son ONG, elle a été invitée de venir pour adhérer, mais était inactive dans l’ONG, d’après lui. « C’est quand il y a eu un projet sur l’organisation d’une conférence, elle m’a appelé en disant que je ne l’ai pas mis dans la commission d’organisation, c’est ainsi qu’elle a cherché à s’expliquer. Elle est donc venue au siège on est resté dans la salle de réunion avec la présence d’autres membres. C’est après avoir porté plainte que j’ai appris qu’elle m’accuse de tentative de viol, » nous a-t-il dit.

Le problème se trouve à la police de Cosa et se poursuivra mercredi matin, avec la présence des deux parties.

Aminata Diallo