Une fillette meurt à Labé par faute de moyens

Djeinabou Barry 13 ans, s’est vue contrainte d’abandonner l’école sous l’effet de la douleur d’un membre inférieur qui a pris un poids anormal. Après 6 mois de souffrance atroce sans traitement adéquat,  Guinéenews lui avait rendu visite dans le quartier Mosquée de la commune urbaine de Labé. 

fillette morte« C’est le pied qui me fait mal matin, midi et soir depuis très longtemps. Je fais la 5éme année mais avec cette douleur, j’étais obligé d’abandonner l’école parque ça n’allait pas avec mon pied » avait témoigné Djeinabou Barry, la malade.

Son père Monsieur Mamadou Bella Barry donne beaucoup plus de détails : « c’est lors de la cérémonie marquant la fin de lecture du saint coran de son grand-père qu’elle m’a tenue informé qu’elle avait mal au pied. Ainsi, on a pensé à une fracture ou quelque chose du genre. Donc, mon père nous a suggéré de procéder à un massage. Une opération qui a été très douloureuse et qui n’a pas changé grand-chose. De retour chez sa grand-mère, beaucoup d’option ont été essayés mais sans gain de cause. Ensuite, un de nos oncles l’a envoyé à l’hôpital et a acheté tous les produits prescrits avant de la ramener chez moi ; mais la douleur ne s’est pas calmé» entame-t-il.

Ainsi, la famille de la fillette n’a pour autant pas voulu baisser les bras. Son papa a exploré de nouvelles pistes : « depuis son retour, je ne suis pas tranquille. Tantôt je vais par ci ou par là pour essayer de trouver un calmant parce que certains nous disent que c’est le diable, d’autres soutiennent que c’est les sorciers, ainsi de suite. Comme ça ne marchait pas, on s’est rendu chez Docteur Sekouba à la chirurgie de l’hôpital régional de Labé où on a procédé à une radio. Ensuite on est également parti chez docteur Diari à la DPS (direction préfectorale de la santé). À chaque étape on a acheté tous les produits mais ça n’a pas stoppé le processus » explique le père de la petite.

L’ainé de la famille, Thierno Ousmane Barry avait de son côté lancé cet-appel : «nous lançons un appel aux personnes de bonne volonté, à tous ceux ou celles qui pourraient nous donner un coup de main pour soigner notre petite sœur souffrante depuis plus de 6 mois, par ce que là on est en crise de moyens. Tout ce qu’on avait comme bien on l’a investi dans ses soins» lance-til.

Selon son père, les médecins auraient suggéré une évacuation d’urgence sur Conakry, Dakar ou l’Europe. Mais par faute des moyens, de soutient de traitement adéquat en local, Djeinabou Barry a tiré sa redevance dans la soirée du mercredi 06 Janvier 2015 dans son lit de Malade à mosquée dans la commune urbaine de Labé alors que Guinéenews s’appretait à lancer un appel.

Que son âme repose en paix !