Une formation pour informer et sensibiliser les femmes sur leurs droits fondamentaux

La Fondation Internationale TIerno et Mariam FITIMA, dans le souci de lutter contre la discrimination à l’égard des femmes a organisé ce Mardi 15 décembre une formation. Elle se fera pendant 5 jours avec 35 femmes âgées de 20 à 60 ans. FITIMA est accompagnée par le Haut Commissariat des Nations Unis aux Droits de l’Homme, Amnesty International, la Direction Nationale de la Promotion Féminine et du Genre et l’Ambassade d’Allemagne.

P1010483« Pour pouvoir lutter contre les inégalités, il faut d’abord connaitre ses droits, une fois qu’on les connait et qu’on est outillé on peut les revendiquer, » dixit Mme Hawa Dramé la présidente de FITIMA.

Pour FITIMA, peu de femmes connaissent leurs droits, car elles vivent dans une communauté traditionnelle qui les maintient au bas de l’échelle. Alors pour cette fondation, il est donc primordial de commencer par changer la vision des femmes sur leur vie et position sociale au sein de leur famille et de la communauté, de leur faire conscience de leurs droits.

Ceci dit la formation débutera selon FITIMA, « par une approche sur les Droits de l’Homme puis différents modules seront abordés alternants apports théoriques et cas pratiques : différentes formes de violences faites sur le genre, droits matériels, droit aux prêts bancaires, droit à l’éducation, à la formation et au travail, droits sexuels et reproductifs des femmes et droits de la santé.»

Au terme de la formation, chaque participante aura une attestation et deviendra d’après FITIMA , une ambassadrice dans son quartier afin de sensibiliser et d’informer d’autres femmes sur leurs droits. Le rôle des apprenantes sera aussi de déceler des cas de violation de droits.

A Pilimini