Une journée chez Mbalou Originale : « une femme ce n’est pas seulement au foyer, » dixit elle.

Mbalou Originale, est une jeune chanteuse de la musique traditionnelle de Guinée, de son vrai nom, Mbalou Fatoumata Camara, elle est née à Conakry elle est agée de 28 ans. Célibataire sans enfants, informaticienne de formation, son nom Mbalou Originale « c’est juste pour se démarquer de ses  deux grandes, Mbalou Kanté et Mbalou Barry « . Elle a fait le lycée Billy Ecole en sciences sociales jusqu’en 12 e année, puis s’est orientée dans une école professionnelle. Son seul métier reste pour le moment la musique.

Mbalou en repetition

Mbalou en repetition

Mbalou a  commencé la musique depuis 1998, bien qu’elle ne vienne pas d’une famille griotte mais elle a été passionnée par la musique depuis toute petite.

Ses parents n’aimaient pas trop qu’elle fasse la musique, mais elle partait dans les studios pour enregistrer un ou deux morceaux.  Elle a du abandonner la musique et reprendre en 2013, même si à chaque fois qu’elle entendait qu’il y a un truc qui a un lien avec la musique, elle partait voire et ce n’était pas facile pour elle de s’en sortir.

Mbalou sur scene

Mbalou sur scene

Mbalou Originale a donc rencontré Lama Reggae Music et il est devenu son manager, il a ainsi produit son album qui est sortie le 23 Janvier 2016 à Conakry. Depuis, elle entame des tournés à l’intérieur du pays, notamment à Siguiri sa ville natale.

D’après Mbalou, les tournés fatiguent, mais « on n’y peut rien, car quand on choisi quelque chose il faut aller jusqu’au bout. Je sais que la femme surtout si elle est mariée, c’est difficile de faire des tournés et gérer son foyer, peut être le mari sera compréhensif, car il l’a trouvé dans la musique, » nous a-t-elle confié en faisant des vas et viens entre la cuisine et le salon.

De poursuivre, elle dit qu’une femme ce n’est pas seulement au foyer, elle peut faire être chose si elle attache sa ceinture et ça va marcher, « Il faut toujours faire quelque chose dans la vie, si non un jour tu vas en souffrir ». Donc Mbalou demande à toutes les femmes, si elles ne sont pas allées à l’école elles peuvent faire le commerce ou un métier, « il y a beaucoup de choses qu’on peut faire dans la vie, faut pas qu’elles croisent les bras et attendent toujours les hommes ».

Avec la musique elle dit  s’en sortir bien, car elle arrive à subvenir à ses besoins fondamentaux.

Mbalou Originale

Mbalou Originale

Emancipation de la femme, violences faites contre les femmes, Mbalou en parle, « une femme doit connaitre ses droits, elle ne doit pas être maltraité, ni violer. Je demande aux hommes de respecter les femmes, parce qu’elles sont nos mamans, nos tantes, nos sœurs. L’excision aussi n’est pas une bonne chose, celles qui le font, qu’elles arrêtent ça. Je demande aussi à l’Etat de protéger les femmes et les filles contre les violeurs, qu’ils soient punis. Dire que ce sont les femmes qui provoquent les violeurs, car elles sont mal habillées, ça ce n’est pas vrai. C’est parce que les hommes ont des mauvaises intentions qu’ils le font ».

Parlant de projets, elle dit avoir tas de projets, comme jouer dans trois endroits dans la semaine, à Conakry, un album à venir et aussi des tournés  à Kamsar, Boké, Kindia.

Pour finir, elle laisse un message à ses fans mais surtout à l’Etat, « Je demande à tout le monde de soutenir les artistes, parce que s’il n’y a pas d’artistes dans cette vie elle ne sera pas facile. Par exemple les mariages, les baptêmes  et autres cérémonies vous avez toujours besoin des artistes, donc il faut nous encourager. Quand un artiste doit aller dans un lieu ou dans une ville, les gens surtout les jeunes, doivent sortir massivement pour nous soutenir. Au ministre de la culture, de nous aider à recevoir nos droits d’auteur pour qu’on puisse vivre de nos œuvres ».

Pilimini