Victime de mariage précoce, Sira Doumbouya n’a pas cédé aux sévices de la vie, aujourd’hui elle est une femme modèle

Sira Doumbouya
0

Sira Doumbouya est née à Conakry et y a vécu pendant 13 ans, jusqu’à ce qu’elle se marie en 2012 pour aller vivre à Mamou avec son époux. Elle est mère de famille, présidente et membre d’ONGs, agricultrice-transformatrice, Sira n’a pas fini ses études mais n’a pas arrêté de se battre.

Sira Doumbouya

Sira a commencé ses études dans son quartier natal à Dabompa, elle a fait tout son primaire et une partie du collège au groupe scolaire Loukatin. En 2012 elle est mariée, lorsqu’elle passait pour la 9eme année, alors elle continue son collège au Fouta Djallon dans la région de Mamou. Elle fait de la 9eme en terminale, au groupe scolaire Hafia. Après avoir échoué au BAC, Sira décide d’arrêter l’école parce que selon elle il ne fallait plus perdre son temps avec toutes ses activités, ses enfants, son foyer et ses entreprises. Elle a quand même essayé de faire une école professionnelle en Santé mais le temps ne lui a pas permis.

Sira Doumbouya

En parlant d’activités et d’entreprises, Sira Doumbouya est membre fondatrice des ONGs Le Club Espoir Jules Barry et Intégration Écologique, elle est aussi membre de l’Association des Jeunes Filles et Femmes Leaders. Elle est dans l’agriculture et la transformation des fruits et légumes. Sira Doumbouya est Co-patronne de Da-Agro et fondatrice de SIRA une entreprise de transformation.

Sira Doumbouya

Aujourd’hui elle suit une formation en Culture et Transformation à Kindia, à travers une bourse qu’elle a obtenue. Sira promet de se battre contre les mariages précoces et contre toute autre violence faite aux filles et femmes. Elle affirme aussi de ne plus lâcher la terre, car elle veut ouvrir une unité de transformation.

Aminata Diallo

Leave A Reply