Victimes du 28 septembre : «mon mari est porté disparu… »

Le massacre du 28 septembre 2009 à Conakry, a laissé beaucoup de peine chez les victimes et parents des victimes. Apres six ans, des femmes violées ou qui n’ont plus revu leur mari, demandent toujours que justice soit faite. A l’occasion de l’arrivée de la procureure de la cour pénale internationale, Mme Fatou Bensouda, les femmes réclament justice quel que soit le temps que ça prendra.

IMG_20150704_150952Mme Diallo Kadiatou Barry est l’une parmi elles, « j’ai perdu mon mari qui est porté disparu lors des évènements du 28 Septembre 2009. Nous attendons beaucoup de choses, de la part de Mme Bensouda et de la justice guinéenne. Nous portons confiance à la procureure car à chaque fois elle ou ses éléments sont là et ils nous rencontrent pour échanger. Nous avons aussi rencontré Maitre Sako a deux reprises, il nous a promis que justice sera faite, mais que ça prendra beaucoup de temps, alors il a demandé aux victimes de prendre patience. Bien sûr nous sommes prêt à attendre tout en souhaitant que justice soit rendue très clairement. Nous n’abandonnerons jamais, » dixit Mme Diallo.

A P D