Viol à Pilimini suivi de meurtre: deux personnes ont été arrêtées et déférées à Labé

Viol
0

Survenu dans la matinée du dimanche 27 octobre, le meurtre de Mme Djamilatou Diallo qui a été violée avant d’être étranglée, a une suite qui peut réjouir les siens. C’est le vendredi 1er octobre, qu’un homme qui
habite à Labé, a été arrêté par les habitants de Pilimini avec la complicité de la gendarmerie. Le présumé coupable avoue avoir un complice, ils sont tous deux emprisonnés à Labé en attendant un jugement.

Depuis ce cas qui a touché tous les habitants de Pilimini, le président de la Jeunesse Sous-préfectorale de cette localité, Kaza Aliou Baldé et certains collaborateurs ont fait des enquêtes avec le gendarme qui a le dossier en main. « Avec la gendarmerie nous sommes allés l’arrêter (le présumé coupable ) dans un district. Il a reconnu les faits qui lui sont reprochés, alors nous l’avons mis dans les mains des autorités, » dixit M. Kaza Aliou Baldé.

Viol à Pilimini : une mère de famille meurt après avoir été agressée sur la route du marché

Pour confirmer les propos de M. Baldé, commandant Kolié nous confie au téléphone, que c’est vrai qu’il y a eu des arrestations. « Nous avions été alertés par les habitants qui ont signalé qu’il y a une maison qui a été
détruite. C’était le violeur en question qui est parti défoncer une maison pour voler des habits, afin de changer les siens qui étaient tachés de sang. Nous l’avons donc arrêter avec la complicité des jeunes, puis nous l’avons amené à Koubia. Il a reconnu avoir violé une autre femme avant de nous dire que c’est lui qui a violé et tué Mme Djamilatou, avec un complice qu’il a à Pilimini. Il a reconnu les faits sans tortures, en nous disant que c’est Dieu qui l’a attrapé, donc il va tout nous dire. Son complice lui, nie les faits. »

Le sous préfet de Pilimini, satisfait de ces arrestations, compte sur la justice pour que plus jamais de viol et autres crimes dans sa localité. « On l’a amené à la prison de Koubia et ceux ci l’ont déféré à Labé. Maintenant c’est à la justice de faire son travail, » affirme M. Sidy Diao.

Affaire à suivre!

Aminata Diallo

Leave A Reply