Viol: un homme de 30 ans abuse d’une fillette de 7ans à Fria

Oumar Bangoura âgé de 30 ans est conducteur de mototaxi et est domicilié à Donka, un secteur du quartier Sabendè dans la commune urbaine de Fria, en Basse Gunée. C’est suite à une plainte d’Amara Camara, le frère aîné de la fillette violée que le commissariat de police de Fria a mis main sur le présumé violeur qui nie l’acte.

LE VIOL

LE VIOL

Interrogée sur les circonstances de son viol, la victime témoigne : « c’est le samedi dernier, aux environs de 17 heures qu’il m’a dit de le trouver chez lui pour me donner de l’argent. Quand je suis entrée dans la cour, il m’a dit d’entrer dans la maison puis, m’a déshabillé et s’est couché sur moi. A cause de la douleur que j’ai eue, j’ai crié. Et il m’a dit de me taire. Quand il s’est relevé, il m’a donné de l’argent

Arrivée au domicile de ses parents, la victime a gardé le silence jusqu’à ce que son frère Amara, qui se trouvait à Tormelin, une sous-préfecture de Fria au moment des faits, se soit retourné. C’est ce dernier qui a été interpellé par une voisine qui avait vu sa petite sœur sortir de la villa où réside le jeune Oumar.

«J’étais à Tormélin quand une voisine ayant assisté à toute la scène  m’a appelé pour me demander de rentrer urgemment… A mon arrivée, j’ai demandé à ma sœur de me dire le nom de celui qui lui a donné de l’argent. C’est alors qu’elle m’a tout expliqué. Nous avons demandé au jeune accusé mais il n’a rien voulu avouer. C’est pourquoi j’ai porté plainte contre lui», a confié Amara Camara, le frère de la victime.

Le rapport médical du médecin-chef de l’hôpital préfectoral confirme le cas d’une défloration récente. Le présumé violeur, quant a lui, rejette catégoriquement les faits qui lui sont reprochés. Il croupit pour l’heure dans les locaux de la prison civile en attendant son jugement.

guineenews.org