Violation des droits des femmes: arrestation arbitraire de femmes à Conakry

Ce soir du samedi 04 mars, dans certains quartiers de Conakry, notamment à Kipé l’un des quartiers les plus populaires les samedis soirs, des temoins affirment avoir vu les forces de l’ordre embarquer des filles qui seraient habillées indécemment.

culotte jean

culotte jean

Une arrestation arbitraire, parce que la Guinée est un État de droit et aucun avertissement interdisant le port d’habits sexy n’a été fait? Ou une façon d’arnaquer les filles et femmes qui sortent la nuit pour se défouler?

taille-haute-en-cuir-skinny-legging-pantalon

taille-haute-en-cuir-skinny-legging-pantalon

En ce mois de la Femme et bientôt le 08 mars, journée internationale des droits des femmes, les femmes guinéennes voient un de leur autre droit bafoué. S’habiller en jupe ou robe mini, en collant ou tissu moulant, dans un pays dit laïque serait il un crime, si dans ce même pays des hommes d’État et grandes personnalités se défoulent dans des vidéos pornographiques ou indignes, mais se baladent comme si de rien n’était?

robe

robe

Pourquoi ne pas décréter la Guinée en tant que république islamique, si même des élections miss sont interdirtes parce que l’habillement des filles porterait atteinte à la dignité des femmes, mais des maquis, des boites de nuits, des hôtels, motels, et des lieux de loisirs sont à ciel ouvert dans tout le pays jusqu’au dernier village?

moullante

moullante

Où sont ces filles embarquées? Pourquoi ont elles été embarquées?  Qui a ordonné cette patrouille? Attendons les explications des autorités. Affaire à suivre!

Pilimini